Le temps relationnel

Le Temps relationnel

Jean-Pierre ANCILLOTTI1, Catherine COUDRAY2

Colloque « L’ère du temps », Université de Nice, 7 juin 2018

Résumé : La perception du temps est un aspect fondamental de la cohérence personnelle que nous désignons comme «propre-temps ». Ce temps vécu subjectivement et le temps socialement compté sont entrelacés. Ils sont en résonance, et parfois en contradiction au sein de chaque sujet. Il y a plus : concernant la communication humaine, quand deux personnes se rencontrent deux « propre-temps » se conjuguent et forment un temps relationnel. Nous sommes en présence de deux éléments formant un système, et nous savons que le résultat est différent de la simple somme des parties. Le temps relationnel émergera alors en tant que qualité donnant une coloration, une saveur, au «propre-temps »de chacune des deux personnes en présence. En retour, la situation pourra évoluer vers de l’incompréhension, voire des conflits dus à des vécus temporels différents dans le contexte de la rencontre. Comment agir pour envisager une issue constructive aux situations difficiles ? Pour notre part, à partir de petites expériences concrètes, nous proposerons d’envisager ensemble la « relativité » de la durée subjective et l’orientation personnelle de chacun dans le temps. Puis nous indiquerons leur impact majeur sur le temps relationnel du couple et de la famille. Enfin, nous évoquerons sur ces bases les conditions élémentaires d’une écoute et d’un dialogue renouvelés, autrement dit d’une coopération et d’un développement interpersonnel.

Mots-clés : temps, temps relationnel, communication, cohérence, constructivisme, systémique

 

The Relationship Time

Jean-Pierre ANCILLOTTI and Catherine COUDRAY

Abstract: The perception of time is a fundamental aspect of personal coherence that we call «own-time». This subjectively lived time and the socially counted time are intertwined. They are in resonance, and sometimes in contradiction within each person. There is more: concerning human communication, when two people meet, two «own-time»combine and form a relationship time. We are in the presence of two elements that form a system, and we know that the result is different from the simple sum of the parts. Relational time will then emerge as a quality, giving a colour, a flavour at the «own-time»of each of the two people present. In return, the situation might evolve into misunderstandings or even conflicts due to different temporal experiences in the context of the encounter. How to act to consider a constructive outcome to difficult situations? For our part, from small concrete experiences, we propose to consider together the «relativity»of the subjective duration and the personal orientation of each one in time. Then we will indicate their major impact on the relationship time of the couple and the family. Finally, we will evoke on these basesthe elementary conditions for renewed listening and dialogue, in other words of a cooperation and an interpersonal development.

1 psychologue, docteur en psychologie, France

2 linguiste, thérapeute systémicienne, France

Correspondance :

jean-pierre@metamorphoses.fr

catherine@metamorphoses.fr

Cet article sur « Le temps relationnel » est publié en ligne
par le Journal of Interdisciplinary Methodologies and Issues in Science (JIMIS).
 
Il est accessible par le lien suivant :

 
 
Faites-nous part de votre avis … 
 
Et encore un grand merci aux membres de Métamorphoses qui y ont contribué !
2019-07-19T00:01:03+00:00